Après m’être débarrassé de ça, je me suis senti tellement mieux

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Voici enfin l’article récapitulant toutes les participations validées à l’événement interblogueurs “Après m’être débarrassé(e) de ça, je me suis senti(e) tellement mieux”.

J’ai eu le plaisir de recevoir trois participations à ce carnaval d’articles.

Camille du blog Graine de gâteau :
Comment je me suis débarrassée du sucre

Mylène du blog Les astuces de Mylène :
“Après m’être débarrassée de ça, je me suis sentie tellement mieux”

Karine du blog KAP Réussir :
Parent PEUR de mal faire les DEVOIRS : 7 conseils pour s’en débarrasser

Merci à elles pour leur participation !

Je te donne ici un aperçu de leur participation. Je t’encourage à aller lire l’article complet sur leur blog pour en savoir plus !

1. Débarrassé du matériel avec Mylène

De quoi me suis-je débarrassée et qu’est-ce qui m’a fait le plus de bien ?

1. La garde-robe

L’année dernière je vous disais que je m’étais débarrassée de plus de la moitié de mes vêtements.
Voui, j’ai fait ça…-j’suis une dingue !-.

débarrassé des vêtements superflux

2. Linge de maison : serviettes de toilette et torchons

J’ai donc posé la question suivante à mon mari : « à ton avis de combien de serviette avons-nous besoin ? ».

3. Cosmétiques et produits de la salle-de-bain

En supprimant les serviettes superflues et produits inutiles, la salle-de-bain est moins chargée et plus facile à entretenir.

4. Livres et DVD

À ma grande surprise il a jeté/donné beaucoup de DVD. Cela nous a libéré 2 tiroirs sur 8 du meuble TV.
Un exploit quand on connaît son amour du cinéma !
La dématérialisation a grandement joué en ma faveur !
A l’air de la digitalisation, il faut en profiter pour nous alléger et ne plus s’encombrer.
Ça participe aussi à se décharger mentalement –j’dis ça, j’dis rien-.

5. La Cuisine et ses ustensiles

Franchement, mais alors franchement si j’avais su à quel point ça diminuerait ma charge mentale je crois que j’aurais commencé par ça.
C’est tellement plus pratique, esthétique et rapide à nettoyer.
J’ai procédé par petites actions. J’en suis enfin venue à bout. Yes !

Pour lire l’article, rendez-vous sur Les astuces de Mylène
“Après m’être débarrassée de ça, je me suis sentie tellement mieux”

2. Débarrassé aussi de ce qui est mauvais pour notre santé : le cas du sucre avec Camille

1. Pourquoi je me suis débarrassée du sucre

Ce fut le déclic pour moi : je décidai de me débarrasser des sucres ajoutés. Je ne voulais plus de “calories vides” (j’inclus dans cette catégorie le sucre complet, le sucre de coco, le rapadura…) dans mon alimentation. Je voulais sentir le goût des alimentsrevenir à une alimentation plus authentique, sans fard, mettant en valeur les ingrédients la composant. Finalement, je ne regrette pas ce choix, qui m’a permis de découvrir de nouvelles saveurs et d’apprécier davantage ce que je mange.

2. Comment je me suis débarrassée du sucre

Choisissez des fruits de saison mûrs et de bonne qualité, de préférence issus de l’agriculture biologique et locaux. Ils auront ainsi plus de goût.

Incorporez des fruits séchés comme des dattes, des raisins secs, des pruneaux, des abricots secs… Ils ont chacun leur saveur propre en plus de leur goût sucré.

Ajoutez des épices comme la vanille, la cannelle, la cardamome… qui ont une saveur sucrée et renforcent celle des autres ingrédients.

Utilisez des oléagineux – amandes, noisettes, noix… – sous différentes formes : poudre, purée, entiers, torréfiés ou non. Ils apporteront à vos desserts une saveur douce ou plus corsée s’ils sont torréfiés.

Remplacez une partie de la farine de blé par une farine plus douce et riche en saveurs, comme la farine de châtaigne, la farine de souchet ou encore la farine de coco.

Pour lire l’article, rendez-vous sur Graine de gâteau :
Comment je me suis débarrassée du sucre

Les personnes qui ont lu cet article ont également lu :  Ce que voyager a changé dans ma vie

3. Débarrassé de ses peurs avec Karine

La peur de mal faire est un état d’esprit où on est plus dans le passé (culpabilité) ou dans le futur (anxiété) que le présent (l’ici et maintenant).
On a plus souvent les yeux rivés sur le sommet à atteindre que sur le chemin que l’on parcouru.
Cette clé déclinée dans les 6 conseils suivants tient essentiellement dans le premier.
– Privilégions la relation aux résultats
– Mettons en avant le positif, le chemin parcouru
– Valorisons les progrès
– Faisons juste de notre mieux
– Utilisons les erreurs pour avancer
– Déléguons quand nous ne savons pas faire
– Gardons confiance

Pour lire l’article, rendez-vous sur KAP Réussir :
Parent PEUR de mal faire les DEVOIRS : 7 conseils pour s’en débarrasser

A travers les articles de Mylène et Camille, nous avons vu l’importance de réduire ses possessions matérielles (la première chose à laquelle on pense quand on pense minimalisme), mais également l’importance de réduire les aliments nocifs pour notre santé et pour la planète.

Je pense que lorsque l’on veut alléger sa vie, il est important aussi d’essayer de se débarrasser des mauvaises émotions, comme nous l’avons vu avec Karine. Je pense notamment à :

  • la pression sociale
  • la peur du regards des autres
  • les relations toxiques

De plus, la réduction des possessions matérielles réduit la charge mentale induite par l’encombrement, le ménage et la gestion des affaires en général.

La dépendance au sucre dont parle Camille pourrait aussi s’inscrire dans cet aspect du minimalisme. Il peut devenir comme une drogue avec des symptômes de manque lorsqu’on en consomme beaucoup.

Ainsi, je pense que le minimalisme peut laisser plus de place aux belles relations humaines, plus de temps pour se connecter à la nature. Pour se sentir tellement mieux 🙂
Plus généralement, profites-en pour vivre davantage dans le moment présent.

Et toi, que fais-tu depuis que tu es minimaliste que tu ne faisais pas avant ? Dis-le moi en commentaire.

A bientôt


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
2 comments
  1. Bonjour Charlène,
    Tu as complètement raison d’avoir rajouté la 3ème partie qui n’est pas des moindres, les émotions négatives !
    Cela sert aussi à ça le minimalisme. C’est être plus qu’avoir!
    Ce que je constate (et ça fait quand même super plaisir) c’est que chaque personne qui s’est dépossédée de quelque chose (physique ou pas) en ressort soulagée.
    C’est comme si un grand poids s’en était allé.
    Tu avais raison d’intituler ton carnaval comme tu l’as fait. Merci de m’avoir donné l’occasion de participer à celui-ci c’était vraiment une bonne expérience.
    J’espère que tes lecteurs verront à travers nos différents témoignages les bienfaits que cela pourra leur apporter.

    Avec toute ma sympathie 🙂

  2. Merci pour ces 3 exemples qui, tout en étant différents, permettent de se débarrasser de possessions matérielles ou de mauvaises habitudes qui nous encombrent l’esprit ! En effet, je fais parti des personnes qui pensent aussi que le minimalisme ne concernent pas que les objets mais aussi les comportements, les actions voire même certaines relations. Il suffit parfois de parcourir notre répertoire sur notre téléphone portable pour voir qu’on n’appelle même pas le quart de nos contacts ! Concernant le minimalisme matériel, j’ai écrit un article sur comment trier les jouet de son enfant sans créer de drame si ça intéresse les parents qui passent par là 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *