Ce que voyager a changé dans ma vie

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Cet article participe à l’événement interblogueur (carnaval d’articles) lancé par le blog Entreprendre et Voyager sur le thème “Ce que voyager a changé dans ma vie”. J’apprécie énormément ce blog plein d’astuces pratiques. Je vous encourage à aller y faire un tour si vous êtes entrepreneur ou si vous souhaitez le devenir.

Par le voyage, je me suis confrontée pour la première fois au minimalisme

C’est lors d’un voyage de deux semaines dans les parcs de l’Ouest Américain que je me suis confrontée pour la première fois au minimalisme. Nous avions fait le choix de partir avec uniquement un bagage cabine chacun. C’était un choix économique d’une part, mais aussi pour rendre ce séjour plus agréable, et les déplacements plus léger. Notamment pour tous les transferts et déplacements, pas besoin d’attendre une heure sa valise à l’aéroport, pas de galère pour porter ses affaires dans un escalier, etc. Bref un voyage plus léger, avec le moins de contraintes possible.

bagage minimaliste pour voyager, Image par Free-Photos de Pixabay

Mais comment s’y prendre ?

Faisant un circuit de Yellowstone jusqu’en Californie, il nous fallait nous équiper pour le froid (près de 0°C à Yellowstone en septembre) mais également pour la chaleur. Ce n’était pas dans mes habitudes de limiter mes bagages alors j’ai dû calculer au plus juste, en fonction de l’itinéraire.

Les vêtements légers pour la chaleur servaient alors de sous-vêtements pour affronter le froid. J’ai emporté un petit savon de Marseille servant à la fois à se laver mais aussi à laver ses vêtements à la main (quand il n’est pas possible de faire une machine).

En plus des vêtements, quelques cosmétiques solides (pour être conformes aux règles des aéroports), un ordinateur, les chargeurs, adaptateurs et le tour est joué.

Et ça peut paraître fou, mais on peut faire la même chose chez soi ! En effet, pourquoi avoir besoin de tant d’affaires chez soi alors que nous avions besoin de si peu en dehors de chez nous ? J’avais déjà fait du tri dans nos affaires lorsque j’ai commencé à m’intéresser au zéro déchet. Mais ce fut pour moi une seconde prise de conscience, et mon vrai début de minimaliste.

Voyager, c’est faire de belles rencontres

Voyager, c’est tellement de rencontres, de beaux moments avec des belles personnes. Des expériences hors du commun pour se forger des souvenirs inoubliables. C’est découvrir d’autres cultures, d’autres points de vue, d’autres modes de vie. Je pense que ça permet de plus s’ouvrir aux autres, même une fois de retour chez soi.

Je me souviens par exemple d’un néerlandais retraité qui descendait dans le sud de la France à vélo. Le temps d’une nuit, il s’était arrêté dormir dans un camping, l’emplacement juste en face du notre. Ne voyageant qu’avec les affaires rentrant dans ses sacoches, il n’avait rien pour s’asseoir. Nous l’avons invité à notre table. Après le repas, il a sorti une flûte de son sac et a joué un air du seigneur des anneaux pour endormir notre fille. Un moment magique. Un beau souvenir.

Il m’est arrivé en voyage de croiser une retraitée également. Veuve, elle avait fait son sac à dos et pris un billet aller pour le Brésil. Plusieurs mois s’étaient écoulés et elle était maintenant en Guyane. Elle voyageait au grès de ses envies, de ses rencontres. Nous avons partagé un repas avec elle et nous lui avons parlé de nos plans pour les prochains jours. Elle nous a demandé de l’emmener avec nous jusqu’à Cayenne, notre prochaine destination. Là nos chemins se sont séparés.

Rencontrer de nouvelles personnes permet d’apprendre beaucoup, sur les autres mais aussi sur soi. Ces deux histoires ont un point commun : une liberté intense et totale. C’est vraiment ça qui m’attire et me fascine tant. Tous mes voyages n’ont fait que renforcer un intense désir de liberté.

Voyager c’est goûter à la liberté

randonnée avec porte bébé, Image par Marjon Besteman-Horn de Pixabay

Le fait de voyager léger, sans prise de tête, a fait que nous n’avions pas de freins pour voyager plus souvent. Avec un désir de liberté grandissant, nous nous sommes mis à louer notre maison sur Airbnb pour financer des voyages réguliers.

En fonction des réservations de la maison, nous nous laissions guider. Une réservation de 3 nuits ? Ça fera un beau week-end dans la région. Une réservation de 10 nuits ? Le temps pour nous de filer à Paris ou en Normandie ! Hôtels, chambres chez l’habitant, studios Airbnb, campings, nous avons expérimenté plein de choses, et fait plein de découvertes. On pense souvent à visiter des lieux de tourisme très connus, emblématique, mais trop peu à visiter sa propre région ni même son pays.

A chaque séjour, nous nous libérions de plus en plus affectivement de notre maison et de toutes nos emprises matérielles. Quand on a toujours vécu de manière sédentaire, c’est un gros cap à franchir. Et ça ne se fait pas du jour au lendemain. Mais cette liberté nouvelle nous a permis de nous ouvrir au monde et aux autres.

Encore maintenant, nous vivons entre ici et ailleurs. En cette période difficile, nous nous sommes confinés dans notre maison mais nous partirons probablement dès que nous le pourrons. Nous sommes bien ici. Nous sommes bien ailleurs. L’essentiel est d’être ensemble et en bonne santé.



Et toi ? Que t’ont apporté tes voyages ? Dis-le-moi en commentaire.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    15
    Partages
  • 15
  •  
  •  
18 comments
  1. Merci pour ta participation Charlène 🙂 ! Article très agréable et instructif ! Au plaisir de continuer à échanger sur nos aventures !

  2. Voyager avec un seul sac à dos reste un vrai défi surtout avec le matériel photo et les chaussures de rechange.
    Ah les belles rencontres que des souvenirs.
    Je me souviens de ce couple rencontré au bord d’un lac au Monténégro. Des locaux, on ne parlait pas du tout la même langue. Mais ils essaient de me demander quelque chose ils font des mimiques parlent dans leur langues. Je fini pas comprendre qu’ils veulent de l’eau, je partage ma gourde volontiers. Ah leur sourire de remerciement. Ils voulaient continuer ‘à discuter’ je crois qu’ils ont dit que j’étais jolie que c’était une belle ballade. J’ai essayé de leur dire que j’aimais leur pays. Et avant leur départ ils ont voulu qu’un fasse une photo tous ensemble. Je l’adore cette photo elle est dans mon album 🙂

    Je me souviens de ce vieux monsieur qui semblait dans le besoin à la Havane. Pour s’en sortir il vendait des cornets de je ne sais quoi. J’ai voulu lui donner un savon. Il était tellement content. Il avait voulu discuter lui aussi, et lui aussi ne parlait pas anglais. Il m’avait expliqué que le savon était très précieux pour eux car ça manquait beaucoup à Cuba et que c’était un cadeau merveilleux. A quel beau sourire il avait lui aussi. Il avait insisté pour que je prenne un de ses cornets c’était des cacahouètes.
    Et la famille Italienne qui nous avait dépanné quand on était paumés sans taxi au milieu de nulle part, et ces Américains qui nous ont invités à partager leur diner chez eux à Boston, et c’est gens qu’on croise puis qu’on re-croise et qu’on recroise encore c’est si drôle et tant d’autres.

    1. Merci Mélina de partager ici ces beaux souvenirs 🙂 Comme tu dis “et tant d’autres”. Ces belles rencontres, ces beaux moments sont rythmes chacun de nos voyages 🙂

  3. J’aimerai tellement voyager avec un sac à dos seule, mais pour le moment je n’ai pas encore osé sauter le pas. Ton article m’a vraiment donné envie de m’y mettre et de vivre des expériences uniques.

  4. Bonjour Charlène,
    Je vois que toi aussi tu as participé à cet événement!
    Superbe ton article! Cela donne vraiment envie de voyager !
    C’est étonnant tout ce que l’on découvre sur soi quand on voyage. Ses besoins véritables…
    Le peu de choses nécessaires…
    C’est une belle histoire que tu nous a conté ! C’est super sympa!
    Merci pour ce retour d’expériences.
    A bientôt!

  5. Hello ! Vraiment top et excellente initiative ! Ce doit être formateur et je devrais faire de même, moi qui part toujours avec plein de « on ne sait jamais »
    Merci pour ce partage !

  6. Article très inspirant 🙂

  7. Très chouette article et surtout, belle initiative que de mettre sa propre maison en airbnb pour nous pousser au voyager et les financer 🙂 Personnellement, c’est depuis que je vis à l’étranger que j’ai appris à voyager lèger. Qu’il s’agisse de mes voyages découvertes ou de mes retours en Belgique, je ne prends toujours qu’un bagage à main voire un sac à doc lorsqu’il s’agit d’un week-end et franchement, ça me va très bien ! C’est un coup à prendre quand on a l’habitude de transporter beaucoup mais aujourd’hui, je ne me vois plus mettre de valise en soute lors d’un voyage en avion 🙂

  8. Tout à fait d’accord avec toi ! Ca me donne envie de voyager encore et encore

  9. Coucou
    J’ai beaucoup aimé ton article je suis à fond dans le zéro déchet aussi, et je me rend compte que voyager minimaliste c’est tellement mieux ! La valise est moins lourde ahah

  10. Waouw ca m’a remis des souvenirs dans la tête en pensant à Yellowstone 🙂 j’y suis allée il y a deja 8 ans..
    Et effectivement, voyager me demande de me creuser les méninges afin de n’emporter que le stric necessaire ! Et si c’est possible en voyage, c’est pissible a la maison aussi.. et petit a petit, le minimalisme est entré aussi dans ma vie 😉

  11. Bonjour Charlène,
    Merci pour cet article… et si un voyage pouvait être le début d une démarche zéro déchet?… Dans notre tableau de vision familial de cette année nous avons “voyager fait avancer”… je ne sais pas si on pourra le mettre au calendrier cette année. Affaire à suivre.

    1. On peut voyager dans son pays, ça fait avancer aussi ! Je vous souhaite plein de beaux voyages en famille

  12. Je suis entièrement d’accord avec toi, voyager cela permet de découvrir réellement la vie, voir ce qu’il existe chez les autres et surtout se sentir libre.
    C’est dans les période comme maintenant que l’on se rend compte vraiment que l’on est accro au voyage et que de prendre son sac à dos et partir en balade ca manque!!!

  13. Le voyage apporte énormément de chose et nous apprend beaucoup sur nous-mêmes ! Tout comme toi c’est avec le voyage que j’ai appris à être minimaliste et c’est quand je voyage que j’arrive à lâcher prise et me sentir libre 🙂

  14. Où a été prise la photo avec les montagnes ? C’est sublime! sinon, tu n’as pas eu de mauvaises expériences en louant ton appartement sur airbnb ?

    1. Bonjour, je suis d’accord avec toi cette vue est sublime mais ce n’est pas moi qui l’ai prise. C’est une photo d’Autriche (Hohe Salve).
      Sinon sur Airbnb on avait toujours eu que des bonnes expériences, je pense notamment que ça peut être dû au fait qu’on louait beaucoup à des familles. Jusqu’à la dernière semaine avant le confinement où on a loué à une bande de potes et là ça a été le carnage… Quelques heures de ménage en plus et on a été indemnisé, tout s’arrange. Cette expérience contrastée ne m’empêchera pas de recommencer les locations !

  15. Bonjour Charlène, belle histoire ! Comme quoi le voyage peut amener à de belles rencontres et à de belles prise de conscience ! Je te souhaite un beau voyage dans le monde du zéro déchet ! Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *