Minimaliste débutant : par où commencer ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Vous avez envie de réduire votre consommation mais vous ne savez pas par quoi commencer ? Que ce soit pour aller vers plus de minimalisme ou moins de déchets, je vous guide ici dans

mon premier podcast ! 🙂

Clique ci-dessus sur play pour l’écouter ou clique ici pour le télécharger.

Ci-dessous la retranscription texte de ce podcast pour celles et ceux qui préfèrent lire.

“Je vais répondre ici à une question qui m’a été posée sur le blog, à savoir quels sont les produits et les objets qu’un minimaliste débutant peut facilement arrêter d’acheter. Je dis facile mais il est vrai chaque changement de consommation peut demander du temps. Je vais te présenter une longue liste mais tu consommes beaucoup des produits ci-dessous, je te conseille d’y aller pas à pas, sans frustration.

Si tu souhaites changer ton mode de consommation et réduire notamment tes achats de produits manufacturés, cet épisode est pour toi.

1. Salle de bain minimaliste

Commençons par la salle de bain. C’est une pièce qui peut vite être encombrée de produits de toilettes soit à usage unique soit à usage trop précis pour être fréquent.

Crème hydratante

  • il n’est pas nécessaire d’avoir une crème hydratante pour chaque partie du corps. Avant je pouvais avoir plusieurs laits et crèmes pour le corps, une crème pour le visage, une crème pour les mains, une autres pour les pieds… sans oublier des soins spécifiques pour la grossesse. Je pense maintenant qu’une ou deux huiles végétales suffisent pour protéger la peau et un hydrolat pour l’hydrater en profondeur.

Soin des cheveux

  • Pour ce qui est du soin des cheveux, je n’achète plus de produits démêlant, d’après-shampoing, de masque capilaires etc. Pas de coloration non plus. Les cheveux ne s’en portent que mieux en espaçant les shampoings. J’utilise une fois par semaine un shampoing solide, et après le shampoing un peu de vinaigre de cidre dilué de moitié au moment de me coiffer pour aider à les démêler si besoin. De la fécule de mais pourra remplacer le shampoing sec si besoin. Personnellement, ce n’est pas quelque chose qui me convient. Même avec les shampoings sec du commerce, je trouvais qu’il restait toujours des traces blanches. En cas de cheveux sec, un masque capillaire peut être réalisé avec des produits du quotidien comme de l’huile, du miel, de l’œuf ou encore de l’avocat pour les nourrir.
  • Toujours dans le soin du cheveux, je n’utilise pas non plus de laque ni de gel.

Cosmétiques

  • Je n’utilise au quotidien aucun maquillage ni parfum. Le meilleur choix minimaliste et zéro déchet est de s’assumer tel que l’on est. Ces produits cosmétiques sont souvent toxiques pour notre santé et l’environnement. J’ai pendant des années conservé un rouge à lèvre et un fond de teint pour de rares occasion, mais je ne les ai même plus.
  • Tu l’auras compris, je n’achète donc pas non plus de lingettes démaquillantes ni de coton et produit démaquillant. D’autant plus que de l’eau et du savon suffit pour se nettoyer le visage; ainsi qu’une huile végétale pour les produits waterproof
  • Je n’utilise pas de soin désincrustant visage. Ceux du commerce sont souvent composés de microparticules plastiques, à fuir ! Des gommages maison peuvent être réalisés assez simplement, notamment avec du marc de café.

Soin des oreilles

  • Pour mes oreilles, j’ai arrêté les cotons tiges depuis bien longtemps. Ils sont déconseillés pour le soin de nos oreilles, et peuvent même être dangereux pour nos tympans en créant des bouchons. Il existe des solutions zéro déchet telle que le cure oreille en inox ou l’oriculi en bambou. J’ai eu un oriculi mais que j’ai perdu. Je n’en ai pas racheté car je pense que dans une optique minimaliste on peut très bien s’en passer. Je me contente actuellement d’essuyer mon oreille avec le coin de ma serviette de toilette en sortant de la douche.

Protections féminines

  • Je n’achète plus depuis des années de protections menstruelles à usage unique (tampon, serviettes hygiéniques, ni protège slip). Il existe suffisamment d’alternatives zéro déchet pour que chacune trouve ce qui lui convient : coupe menstruelle, serviette hygiénique lavable ou culotte de règle.

Ça fait déjà pas mal de produits de salle de bain dont on peut assez facilement se passer. Nous n’avons au final pas besoin de grand chose.

2. L’entretien de la maison

Passons maintenant à l’entretien de la maison et du linge. Je n’achète pas

Soin du linge

Je n’utilise pas d’assouplissant du commerce ni de parfum du linge. Le vinaigre sert d’assouplissant et on peut y faire macérer des écorces d’agrumes ou des fleurs par exemple du lilas pour le parfumer naturellement et sans huiles essentielles.

Ménage minimaliste

  • Les lingettes à usage unique pour nettoyer le sol et les surfaces ne sont pas indispensables, je n’utilise qu’une serpillière et des chiffons lavables
  • Je n’achète pas d’anticalcaire, que du vinaigre d’alcool, efficace et beaucoup moins cher que les produits anticalcaire du commerce.
  • Ce dernier sert aussi de produit à vitre, de dégraissant, de désinfectant pour tout nettoyer dans la maison.
  • pas de nettoyant pour les sols, ou autre produits chimiques à la compositions incompréhensible. Principalement du vinaigre et du savon pour tout nettoyer dans la maison. J’utilise également un balai vapeur pour les sols. Ce n’est pas le choix le plus écologique et minimaliste mais c’est la solution qui me convient le mieux actuellement.
  • Sans produits chimiques, les gants de vaisselle et de ménage deviennent inutiles

Tout pour la maison

  • Les sprays désodorisants ne sont pas nécessaires dans un logement bien aéré. J’ai juste un bouquet de lavandes séchées dans mes toilettes
  • Je me passe de produits insecticide pour la maison. Avec le biais que je vis dans le nord est de la France, nous sommes assez peu dérangé par les moustiques ici. En été, si je veux rester dehors après le coucher du soleil je mets un pantalon et un vêtement à manche longues pour limiter les piqûres.

3. Cuisine minimaliste

Les rouleaux…

  • Je n’ai plus d’essuie tout à la maison, que des serviettes lavables, torchons, serpillière en fonction de l’usage. Je fais un peu plus de lessives mais ma poubelle est plus légère.
  • Pas d’aluminium, un sandwich peut être transporté dans un serviette en tissu par exemple.
  • de film étirable, un bocal en verre peut permettre de conserver de manière étanche des aliments. On peut mettre une assiette pour couvrir un plat au réfrigérateur au lieu de ce film.
  • Le papier cuisson n’est pas nécessaire, il suffit de beurrer un moule à gâteau
  • Pour congeler des bons petits plats, je n’utilise pas de sacs congélation, mais un bocal ou un tupperware fait office de contenant pour les aliments à congeler
  • je n’achète pas de sac à glaçon, un bac réutilisable fonctionne très bien
  • pas de sac de cuisson au four, je n’en ai pas besoin.

Les accessoires

Je n’ai plus d’éponges jetables. J’utilise une brosse et une éponge lavable. Je trouve ça tellement plus hygiénique de pouvoir laver mon éponge régulièrement.

Je n’ai besoin ni pailles jetables ni vaisselle jetable. Il suffit d’utiliser sa vaisselle et de la laver. Une paille en inox peut être utilisé éventuellement.

Enfin pour la cuisine, j’évite d’acheter des accessoires de pâtisserie ayant un usage très restreints, comme par exemple des moules à gâteau, à muffin, à cup cake, à cake, à cannelés, à madeleines, à tartes, à tartelettes, à charlotte, à kougloff, à macarons. Pas besoin non plus d’emportes pièces à profusion.

4. Divers

Pour finir, deux dernières choses que je n’achète plus.

Je n’achète pas de piles, hormis rarement quelques piles bouton. J’utilise pour les formats classiques AA et AAA des accumulateurs (piles rechargeables). Quand on na des jouets électroniques pour les enfants, ça représente pas mal de déchets toxiques évités.

Enfin côté animal de compagnie mon chat est minimaliste, il fait ses besoins dehors, donc pas de caisse ni de litière chez moi.

5. En conclusion

Tu vois ça fait déjà pas mal d’objets dont on peut facilement se passer pour être plus minimaliste et zéro déchet. Je suis contente d’avoir fait le point sur tout ce que je n’achète plus car on oublie même les produits qui existent. Et ça me permet de voir tout le chemin parcouru.

En complément de ce podcast, n’hésitez pas à visiter mon blog lzdp.fr et à t’abonner à la newsletter. Tu y trouveras notamment l’article à vous la parole où tu pourras me faire part de tes plus grandes frustrations dans ta transition, ou simplement d’un sujet que tu aimerai que j’aborde.

A dans deux semaines pour le prochain podcast !”

Si tu penses à d’autres objets dont on peut facilement se passer, n’hésites pas à me le dire en commentaire.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    19
    Partages
  • 19
  •  
  •  
11 comments
  1. Tu peux aussi fabriquer ton dentifrice et le conserver dans un pot en verre, un petit bocal récupéré, ce sera toujours moins de déchet d’emballage.
    Huile de coco + carbonate de calcium (blanc de Meudon) pour la base
    10 gouttes d’huile essentielle menthe poivrée + 10 gouttes Tea tree.

  2. Coucou ! Pour la crème hydratante et le soin des cheveux, j’utilise du gel d’aloe vera. Il sert aussi de crème contre les coups de soleil, de gel pour les cheveux, et j’en passe. Ce gel m’a beaucoup apporté !

    1. Merci Coralie, tu m’inspires une idée d’article 🙂

  3. Merci pour ces superbes informations. Cela fait longtemps que j’essaye de tendre vers le zéro déchet mais ce n’est pas toujours facile et évident. Alors merci pour ces conseils 🙂

  4. Hello ! Top top top cet article ! Je m’y intéresse de plus en plus. Évidemment je n’ai pas encore tout mis en place mais ça s’installe petit à petit. C’est génial !

  5. Merci pour cette liste qui aide à y voir plus clair ! Je dirais que j’ai fait environ 50% du chemin. Il y a encore du travail mais j’apprécie beaucoup le minimalisme qui simplifie bien la vie… D’ailleurs je rêve d’une éponge lavable, il faut que je m’en procure une rapidement !

  6. Ton article est très complet. Ce matin, j’ai acheter du démêlant bio enfant (j’en ai marre de les entendre crier ) mais dès que j’ai fini je teste le vinaigre de cidre avec plaisir.

    1. Il m’a fallu du temps avant de tester, j’étais septique. Mais oui oui ça marche bien !! Je te le recommande

  7. Hello Charlène,
    Je ne me sentais pas trop dans la cible (que je jugeais féminine bououououh !) mais tu m’as converti en moins de 10 minutes ! 🙂 Merci pour cette avalanche de bons conseils, je vais faire suivre à ma chérie et on va en parler rapidement ensemble ! 😉
    Bonne continuation à toi,
    Jean-François

  8. Merci pour toutes ces astuces ! Finalement, ce n’est pas toujours compliqué de renoncer aux produits jetables. Et puis en utlisant des produits multi-usage, c’est fou comme on fait de la place à la maison. Je suis fan 😉
    Amicalement
    Valérie

  9. Super article Charlène,

    en le lisant je me rends compte que c’est facile de se passer de beaucoup d’articles. On a déjà fait une partie du chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *